J'avais la panoplie et toutes les semaines j'attendais fébrilement ce générique, un coup de pistolet tiré sur un masque blanc, une exclamation "Pour le Roi", Claude Giraud, la musique d'Yves Prin : Les Compagnons de Jéhu. Quel magnifique feuilleton que celui là, inspiré par un maître du genre, le grand seul et unique : Alexandre Dumas. Ce feuilleton dont l'histoire est la suivante, la compagnie de Jéhu cherche à remettre le Roi sur le trône et combat avec ferveur Napoléon Bonaparte, qui est d'ailleurs à cette époque tout juste Bonaparte. Quel feuilleton et quelle tristesse de voir Morgan (Claude Giraud) le chef des Compagnons de Jéhu mourir à la fin à cause d'un idéal que malheureusement il ne mènera pas jusqu'au bout. On en voulait presque à l'histoire que Bonaparte soit arrivé au pouvoir. J'ai eu la chance à la fin des années quatre vingt de rencontrer Claude Giraud grâce à sa fille. Morgan se matérialisait dans l'esprit de l'enfant que je redevenais en quelques instants. A l'époque je n'ai pas trouvé beaucoup de mots à lui dire, mais s'il savait les bons moments qu'il m'a fait passé avec sa compagnie : La Compagnie de Jéhu.

Photo : Tiré du livre Les Feuilletons Historiques de la Télévision Française.